18 janvier 2018

ALNAFT, SONATRACH et CEPSA ont signé, le jeudi 18 janvier 2018, un nouveau contrat pour l’exploitation des hydrocarbures sur le périmètre contractuel Rhourde El Khrouf (RKF), lors d’une cérémonie qui s’est tenue le 18 janvier 2018 au siège d’ALNAFT sis au Ministère de l’Energie.

Ce nouveau contrat d’une durée de vingt-cinq (25) ans, prévoit un plan de développement significatif de ce champ pétrolier mature après 19 ans de production,  dans le but d'augmenter significativement la production de pétrole brut et de produire du GPL pour la première fois, grâce notamment aux nouvelles installations qui seront construites.

Ce plan de développement comprend, notamment, le forage de 30 nouveaux puits, la construction d'une nouvelle usine de traitement, d’une unité de récupération de GPL et des installations pour l'expédition de GPL, avec un investissement estimé à 1.29 milliards de dollars.

Les nouvelles installations de traitement disposeront d'une capacité de production journalière de 24 000 barils de pétrole brut par jour et de 10 000 bopd de GPL.

 

Ce nouveau contrat a été signé par Monsieur Arezki Hocini, Président du Comité de Direction d'ALNAFT, Monsieur Abdelmoumen Ould Kaddour Président Directeur Général de SONATRACH et Monsieur Pedro Miró, Cheif Exécutive Officer de CEPSA.

13 décembre 2017

La cérémonie de signature du nouveau contrat d’exploitation des hydrocarbures issus du périmètre TIMIMOUN, conclu entre ALNAFT, SONATRACH (51%), Total (37,75%) et Cepsa (11,25%), s’est tenue le 13 décembre 2017 au siège de SONATRACH.

 

Les efforts consentis par ALNAFT et ses partenaires, pour la conversion vers la loi 05-07 du cadre contractuel régissant ce projet, ont permis de relancer le développement de ce périmètre dont le contrat initial était régi par la loi 86-14 et ce, tout en garantissant les intérêts de chacune des parties dans un esprit de partenariat gagnant-gagnant.

Le périmètre TIMIMOUN, situé dans le Sud-Ouest algérien, sera mis en production le 1er Trimestre 2018 et devrait atteindre une production journalière de gaz de cinq (5) millions de mètres cubes.

Le Ministre de l’Energie, M. Noureddine Boutarfa a procédé aujourd’hui jeudi 23 mars 2017 à l’installation de M. Arezki Hocini en qualité de Président par intérim du Comité de Direction de Alnaft (Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures). M. Sid Ali Betata est rappelé au Ministère de l’Energie.

En cette occasion, le ministre de l’Energie a d’abord remercié M. Sid Ali Betata pour les efforts qu’il a entrepris pour l’édification et le développement de l’agence depuis sa création en 2005.

Il a ensuite invité le Président par intérim de Alnaft à améliorer de façon substantielle les processus de valorisation du domaine minier national des hydrocarbures et de mettre en œuvre les dispositions nécessaires à même de promouvoir et d’attirer davantage les investissements dans la recherche et l’exploitation des hydrocarbures en Algérie.

Le ministre de l’Energie a également appelé le Président par intérim de Alnaft à faire preuve d’esprit d’initiatives et d’innovation en vue d’impulser une dynamique réelle dans la mise en œuvre de la politique énergétique nationale tout en veillant au respect des dispositions légales et réglementaires. Il a notamment appelé Alnaft à préparer l’avenir par la diligence et la proactivité notamment dans cette période marquée par la baisse des prix des hydrocarbures.

Le ministre de l’énergie a enfin appelé Alnaft à renforcer ses capacités de conseil et d’expertise devant lui permettre de consolider et d’approuver les plans de développement moyen et long terme du secteur des hydrocarbures mais encore de devenir une source de propositions pour rendre le domaine minier national des hydrocarbures plus attractif et pour préserver les intérêts stratégiques de l’Etat en la matière. C’est pourquoi, le ministre a appelé le Président par intérim de Alnaft à faire montre à la fois d’efficacité, de flexibilité et d’écoute, notamment envers les opérateurs, partenaires et investisseurs.

M. Hocini Arezki a déjà exercé en tant que membre du comité de direction de Alnaft. Il détient un Master en Physique et un ingéniorat d'Etat en géophysique.

Le lundi 16 octobre 2017, l'agence ALNAFT a organisée une journée Portes-Ouvertes consacrée à faire mieux connaitre les activités de l’Agence Nationale pour la Valorisation des Ressources en Hydrocarbures ayant pour thème " la relance des investissements dans l’amont pétrolier".

Devant une assistance nombreuse constituée essentiellement de chefs d’entreprises et de représentants de grandes compagnies internationales, le Ministre de l'Energie M. Mustapha Guitouni a saisi cette occasion « pour réaffirmer [a-t-il déclaré] notre détermination à renforcer nos relations avec nos partenaires traditionnels et à en établir d’autres avec tout investisseur potentiel, national ou étranger, souhaitant exercer des activités liées aux hydrocarbures sur le domaine minier algérien », rappelant dans le même sillage que le partenariat reste une option stratégique pour le Gouvernement.  

 

 

« Dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord portant sur la poursuite de la réduction de la production de pétrole brut, adopté le 30 novembre 2017 à Vienne, par les pays membres de l’organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et leurs partenaires (pays NON-OPEP), et suite à la décision de Monsieur le Ministre de l’Energie, portant réduction de la production nationale de pétrole brut de 50 000 barils par jour, l’Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures – ALNAFT, conformément aux dispositions de l’article 50 de la loi relative aux hydrocarbures,  a notifié à l’ensemble des contractants exploitant des gisements de pétrole en Algérie :

-          La poursuite de la réduction de production jusqu’au 31 décembre 2018,

-          Les seuils de production à respecter pour un objectif de réduction de 50 000 barils par jours.

À l’effet de s’assurer de la mise en œuvre, par les contractants, de cette décision de réduction, ALNAFT a maintenu le dispositif de suivi, à travers un système de Reporting, permanant et régulier, de la réduction opérée. ».